Le pissenlit image 1

 

Forces purifiantes

Le pissenlit – Taraxacum officinale

 

 

«Pauvre petit pissenlit, on t´élimine comme de la vermine. Serais-tu rare comme l orchidée, tous seraient prêt à t´adorer !» Wiltrud Eberhardt (Traduction libre)

 

Également appelé dent-de-lion, laitue des chiens ou cramaillot, le pissenlit commun (Taraxacum officinale), de par sa propagation rapide, est plus tôt mal vu des jardiniers et des agriculteurs. Et pourtant, cet adventice de la famille des astéracées est employée de nombreuses facons en phytothérapie ou dans la cuisine.

 

Le pissenlit commun commence sa croissance à la fin de l´hiver. Entourée d´une rosette composée de nombreuses feuilles fortement divisées avec plusieurs lobes plus ou moins aigus et dentés, sa floraison jaune illumine tout type de terrain pour quelques jours, d´avril à juillet. 

Toutes les parties de la plante contiennent le liquide laiteux qui le caractérise. Sa racine charnue et pivotante s´enfonce profondément dans le sol, permettant à la vivace de s´y établir durablement et d´y assimiler un maximum de nutriments.

 

Une fois sa splendeur passée, la fleur se transforme en une boule légère et duveteuse dont les aigrettes s´envolent au premier vent ou au premier souffle enfantin. Voilà le mode de transport favori de ses graines. Cependant les hommes aussi ont joué un rôle important dans l´expansion de son aire de répartition, le transportant avec leur bagage d´Asie et d´Europe vers l´Amérique du Nord où il est désormais chez lui.

 

Étant donné la diversité génétique de la famille des Taraxacées, ceux-ci occupent une place à part dans le classement botanique. Rien qu´en Allemagne on distingue plus d´une centaine de pissenlits différents. Pour l´œil du novice il est bien difficile de les reconnaître entre eux.

 

Les fleurs peuvent être utilisées pour la réalisation de gelées ou de sirops. Des jeunes feuilles au gout légèrement amer, on fait de délicieuses salades à la note âpre et épicée. En période de guerre on grillait puis moulait sa racine et l´on s´en servait comme d´un ersatz de café.

Le pissenlit commun pousse partout. En bord de  route, dans chaque cour, en ville comme à la campagne, cette plante robuste sait comment se faire sa place. Cependant tous les pissenlits ne sont pas aptes à être consommés. Lors de la collecte, il est important de ne cueillir que des plantes poussant à l´écart des sources de pollution diverses.

 

 

En médecine douce et en application interne, les substances amères du pissenlit  purifient le corps. Dans ce contexte, on prête au pissenlit des vertus de favorisation de sécrétion de la bile, de nettoyage du foie ainsi qu´un effet diurétique. Ce qui bien sûr est à l´origine de son nom commun. Mais au-delà de l´action diurétique partagée par d´autres médicaments allopathiques, le pissenlit fournit au corps d´importants minéraux.

 

Nous, Kasimir et Liselotte, vous conseillons notre teinture mère de pissenlit, ainsi que nos gélules de pissenlit, pour le début d´une cure de printemps détoxifiante. Une tisane de pissenlit sera également disponible sur notre site dès la mi-juin.  Convaincus des vertus d´une exploitation holistique de la plante, nous en utilisons aussi bien la fleur, que la feuille ou la racin.